Même si la météo n’est pas toujours de notre côté, novembre est un mois riche en activités au jardin potager. Diviser, planter, pailler, protéger : la liste des tâches est longue… ce qui n’est pas pour me déplaire, à moi, passionnée de potager !

La division des vivaces… aromatiques 

On entend souvent que l’automne est la meilleure saison pour diviser les vivaces. Alors en novembre, je m’occupe aussi de la division de mes plantes aromatiques vivaces.

Menthe, citronnelle, estragon : dès que je les sens fatiguées, je divise les touffes puis les replante pour en profiter la saison suivante.

Planter l’ail à la mode de chez nous !

Si pour certains ça semble étonnant, il s’avère tout de même que je plante aussi en novembre.

Ail (rose ou violet) et échalote se plantent plutôt en automne dans une terre pas trop humide, voire même sableuse.echalotte

echalote griselle planter automne

D’autres variétés se plantent en novembre comme la rhubarbe, la salade rustique ou le chou de printemps. Mais j’avoue ne pas avoir encore essayé !3_rhubarbes_r00711401429_0

Amender le sol

L’automne, période idéale pour redonner un coup de boost à ma terre.

J’utilise un compost maison constitué de mes déchets ménagers et de fleurs fanées. J’en dispose aux pieds de mes nouvelles plantations (ail, échalote…) voire dans le fond du trou, et sur les carrés de mon potager après les avoir bien nettoyés.

Le paillage : ma protection hivernale  

A partir de novembre, les gelées ne tardent pas à faire leur entrée au jardin.

Pour protéger mon potager je suis plutôt adepte du paillage, surtout pour les aromatiques. Chaque année, je les rabats au sol puis recouvre leur souche d’un épais paillage. Ainsi elles passent l’hiver bien au chaud.

 
Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *