rosier_grimpant_rougeAu pied d’un arbre, dans un angle de mur ou simplement contre un mur… les plantes grimpantes s’installent partout. Ce qui est plutôt pratique lorsque vous voulez habiller un espace. A vos bêches, il est temps de planter vos grimpantes.

Petit un : où ne pas planter les grimpantes ?

L’intérêt de la plante grimpante, c’est de l’installer dans un endroit où elle pourra prendre ses aises. Inutile de la placer au coeur d’un massif par exemple. Soit elle étouffera ses voisines, soit c’est elle qui disparaîtra.

Au moins, si vous le faites, installez-la sur un tuteur décoratif ou contre une autre plante grimpante afin de la laisser s’épanouir. Sachez par exemple que le rosier grimpant s’accorde très bien avec les clématites.clematite_piilu_r00711404225_0

L’emplacement en fonction de la forme

Sachez que toutes les plantes grimpantes ne “grimpent” pas de la même façon. Certaines, comme la passiflore s’étalent pour tout coloniser autour d’elle. D’autres, telles que la glycine s’enroulent…Avant de planter votre grimpante, vérifiez de quelle façon elle évolue.

En fonction de ces caractéristiques, vous choisirez l’emplacement idéal.

  • les plantes dites à crampons, telles que le lierre, ou celles avec coussinets adhésifs, conviennent parfaitement pour habiller un mur
  • les rosiers grimpants eux ont besoin d’attaches : une autre grimpante, un tuteur ou encore une tonnelle. Certains se servent de leurs épines pour grimper mais ont tout de même besoin d’un coup de main. Installez-les alors le long d’un simple fil.
  • enfin, celles qui s’enroulent, appelées les plantes volubiles, s’installent contre une autre grimpante, une tonnelle, un tuteur décoratif ou un treillage  

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *