Noisetier

Le noisetier est une figure de proue de nos régions. Qui n'est pas allé cueillir des noisettes sauvages ou ne s'est pas amusé à construire, en utilisant les branches d’un noisetier, un arc et des flèches ? Aujourd'hui on le retrouve dans les jardins et les vergers où il constitue un refuge idéal pour les oiseaux et les petits mammifères. Les fruits du noisetier sont utilisés dans les salades, les gâteaux, ou tels quels ou pour faire un vin liquoreux savoureux. La très grande résistance du noisetier aux aléas climatiques et aux maladies a contribué à le rendre aussi populaire.

Il existe de nombreuses variétés de noisetiers, créées par l’Homme à partir de l'espèce sauvage présente en Europe. On distingue notamment deux grands types : le noisetier vert et le pourpre. Il est intéressant de noter qu'elles se mélangent toutes deux parfaitement pour donner des effets de couleurs alternées des plus saisissants.
La variété maxima purpurea donne des fruits plus gros et plus nombreux. Parmi les variétés vertes, la longue d'Espagne est de belle taille, tandis que les fruits des variétés plus classiques et proches de la variété sauvage sont plus petits mais tout aussi savoureux.

Le noisetier est une plante de haie et de lisière. Il supporte relativement bien la concurrence mais tend à se déséquilibrer en présence d'un arbre ou d'un arbuste voisin trop proche. Pour peu qu'on lui laisse de la place, il atteint toutefois un développement rapide en hauteur comme en largeur. Vous pouvez donc le planter en espaçant les pieds de 1.5 mètre si vous souhaitez créer un effet de haie, ou de façon isolée si la récolte de fruits vous motive davantage que le rôle écologique de cet arbre.

Rustique, le noisetier ne demande aucun traitement ni de surveillance particulière. Son port en cépée limite son entretien. Une taille des branches blessées ou gênantes est toutefois à réaliser dès que nécessaire. Pour cela munissez-vous d'un simple sécateur pour les rameaux de petit gabarit, ou d'un ébrancheur si l'arbuste est déjà bien développé.

Comme tout végétal ligneux, il est préférable de le planter en hiver, entre la fin du mois de novembre et la fin du mois de février. Creusez un trou plus large que la motte des racines et conservez la terre sur le côté. Taillez les racines blessées ou trop longues et placez le plant dans le trou. Le collet (c’est-à-dire le fin renflement situé entre les racines et la tige) doit être placé au niveau du sol. S'il est enterré, l'arbuste risque de pourrir. Remplissez le trou avec la terre la plus noire et fine d'abord, puis la terre plus grossière et caillouteuse pour terminer. Tassez modérément le sol autour du plant avec votre talon de sorte qu'il n'y ait plus de trous importants. Réalisez ensuite une taille d'habillage des parties aériennes, en supprimant les branches cassées ou difformes, et en équilibrant les rameaux.
N’hésitez pas à fortement rabattre un noisetier : celui-ci est capable de régénérer un arbuste vigoureux en une saison. Les noisettes se récoltent entre le mois d'août et le mois de Septembre selon les régions et les variétés. Masquer

5 produits - 1 page

  1. 2 Noisetiers verts
    Le paquet de 2
    A partir de
    12€99

    Plantation :

    de février à mai et de septembre à décembre

    Exposition :

    semi-ombre ; ensoleillée

    Voir le produit
  2. Plantation :

    de septembre à décembre

    Exposition :

    semi-ombre ; ensoleillée

    Ajouter au panier Voir le produit
  3. Noisetier Longue d'Espagne
    38€00

    Exposition :

    semi-ombre ; ensoleillée

    Ajouter au panier Voir le produit
  4. Exposition :

    semi-ombre ; ensoleillée

    Ajouter au panier Voir le produit
  5. Noisietier Maxima Purpurea
    42€00

    Exposition :

    semi-ombre ; ombre

    Ajouter au panier Voir le produit
Chargement

Chargement des produits suivants...