Err

Conseils Jardin Compte

Conseils et entretien - Arbuste fruitier 

Installés pour de nombreuses années dans votre jardin, les arbres et arbustes fruitiers vous promettent des récoltes savoureuses et régulières de fruits. Dans le jardin ou le verger, choisissez-leur un emplacement dégagé, bien ensoleillé et respectez les espacements entre chaque sujet pour permettre une bonne maturation des fruits. 

Que faire à la réception de votre arbuste fruitier ?

poirier beurré hardy
Les arbustes fruitiers sont livrés avec une motte dans un sachet plastique ou dans une coque en plastique. Cet emballage soigné leur permet d’être facilement transportés, sans dommage. Il assure également la reprise de la plante dès le printemps suivant
 
Si possible, plantez votre arbuste fruitier immédiatement, lorsque vous le recevez. 
 

Comment préparer votre arbuste fruitier avant de le planter ? 

plantation fruitier tige racines nues
1) Trempez le pot contenant l’arbuste fruitier durant 10 minutes dans de l’eau à température ambiante pour bien réhydrater les racines avant de le planter en pleine terre. 
2) Sortez doucement la motte de l’emballage en tapotant le fond avec la main. Maintenez la plante pour qu’elle ne tombe pas.  
3) Si la motte refuse de sortir, coupez le contenant à l’aide d’un sécateur ou d’une paire de ciseaux. 
4) Pour donner toutes les chances à votre arbuste fruitier de bien s’installer en terre, démêlez légèrement ses racines avec les doigts en prenant garde de ne pas briser la motte. Si besoin, utilisez un outil tranchant. 

Comment planter votre arbuste fruitier ?

pied souleve terre avec beche
La plantation d’un arbuste fruitier est identique à celle des arbres et arbustes d’ornement. Voici les étapes à suivre :  
1) Creusez un trou beaucoup plus grand que la motte d’arbuste fruitier. La terre noire et la terre du fond (de moins bonne qualité) doivent être entreposées de part et d’autre du trou de plantation. Bêchez le fond du trou pour le décompacter. 
2) Puis, versez une couche de terre fine de surface (la terre foncée) mélangée à du terreau. Installez le plant de manière à ce que la motte soit disposée légèrement en dessous du niveau du sol. Comblez avec le reste de la terre noire en tassant au fur et à mesure. 
3) Aménagez une cuvette autour du plant d’arbuste fruitier avec la terre restante. Cette cuvette permettra à la plante de recevoir l’eau d’arrosage. Terminez par un arrosage généreux (10 à 20 litres), même s’il pleut.  
4) Vous ne le verrez pas à l’œil nu, mais des radicelles se forment sous la terre. Au printemps, les racines qui se sont développées voient naître de nouvelles branches et des feuilles. 

Comment entretenir votre arbuste fruitier ?

arrosage fruitiers racines nues
L’entretien d’un arbuste fruitier n’est pas compliqué :
  1.  Assurez-vous de donner suffisamment d’eau à l’arbuste fruitier durant la première année s’il ne pleut pas suffisamment. La plante doit avoir le temps de s’enraciner correctement.
  2. Binez le sol, au niveau du pied de l’arbuste fruitier, pour désherber et maintenir le sol meuble.
  3. Pour maintenir la fraîcheur du sol dont la plante a besoin, n’hésitez pas à recouvrir le sol de déchets de tonte, de compost ou de paille.
  4. Versez notre engrais spécial fruitiers plusieurs fois en saison.
  5. En cas d’apparition de parasites (pucerons, cochenilles...) ou de maladies au niveau des feuilles (rouille, oïdium, tavelure, cloque...), n’attendez pas et traitez dès les premiers symptômes. Généralement, un traitement total fournit d’excellents résultats. 
    Notez que des arbustes fruitiers bien entretenus et bien nourris sont plus résistants aux maladies et aux attaques d’insectes. Ils produisent plus de fruits et durent plus longtemps. Par ailleurs, l’élimination des déchets de taille, des feuilles mortes et des fruits gâtés permet de limiter les contaminations d’une saison sur l’autre. 

Comment tailler votre arbuste fruitier ?

taille-secateur-arbre-fruitier
Votre arbuste fruitier a commencé à pousser en pépinière ; c’est là qu’il a été taillé. Ainsi, il possède déjà une « charpente » équilibrée qui lui assure un développement et une production de fruits rapides. Si nécessaire, coupez l’extrémité des rameaux secondaires pour favoriser la ramification des branches de votre arbuste fruitier. 
 
Durant les années qui suivent la plantation de l’arbuste fruitier, faites une taille d’entretien pour éliminer les rameaux en excès au centre de l’arbuste. Ceci permettra de l’aérer, de le débarrasser du bois mort et autres vieilles branches qui ne porteront plus de fruits. 
 
1) Au moment de la plantation de l’arbuste fruitier, taillez l’extrémité des tiges secondaires trop longues. 

2) La taille d’entretien de l’arbuste fruitier se résume à un nettoyage hivernal. Il s’agit d’éliminer le bois mort, les rameaux trop âgés ou trop nombreux au centre de l’arbre. 
  

Quelques cas particuliers d'arbustes fruitiers

Entretien des groseilliers, cassissiers, groseilliers à maquereau, myrtilliers : 

 
  • À la plantation, taillez les branches à 20/25 cm.
  • Après la 3ᵉ année, supprimez tous les ans en hiver les branches les plus anciennes pour permettre la pousse de nouveaux rameaux porteurs de fruits. 


Entretien des framboisiers :

  • À la plantation, taillez tout à 20 cm du sol pour garantir la reprise.
  • Tous les ans, à partir de novembre, taillez tout à 20 cm. Dès le printemps, éliminez quelques jeunes pousses à la base si elles sont trop nombreuses. 
     

Entretien des mûriers : 

  • Tous les ans, en hiver, taillez au ras du sol toutes les branches de couleur marron qui ont donné des fruits.
  • De nouvelles branches partiront du pied au printemps suivant.  

Entretien des actinidias (kiwi)

  • Ils doivent être palissés sur un mur ou une tonnelle. Le pied mâle se taille court après la floraison (conservez 5/6 feuilles par rameaux secondaires).
  • Si vous voulez des gros fruits, taillez les branches des pieds femelles en juillet/août après le 2ᵉ ou 3ᵉ groupe de fruits. Rajeunissez tous les 2 ans en supprimant les plus vieux rameaux. 

 
Entretien des vignes :  

  • Prévoyez un système de palissage (des fils de fer horizontaux sont parfaits) sur lequel vous pourrez palisser la ou les branches principales (ceps) et les rameaux secondaires (sarments).
  • En hiver, taillez les sarments à 2 bourgeons (yeux) et n’en conservez qu’un tous les 20 cm.
  • L’hiver suivant, supprimez le sarment supérieur ayant fructifié et taillez à 2 bourgeons le sarment inférieur qui pourra ainsi produire à son tour. 
 
Willemse Meilleur site e-commerce