Cactus et plantes grasses

Cactus et plantes grasses

Cactus et plantes grasses : conseils de culture et entretien

Cactus et plantes grasses pour l'intérieur

Les plantes succulentes, encore appelées plantes grasses et les cactus font partie des végétaux qui, lorsqu’ils sont placés à l’intérieur, embellissent l’espace instantanément et lui donne des airs exotiques. L’esthétique de certaines plantes d’intérieur permet également de renforcer un style particulier. L’aloe vera et la sansevière, par exemple, grâce à leurs longues feuilles pointant vers le haut, ajoutent un graphisme particulièrement intéressant. La chaîne des cœurs ou encore le sedum burrito, quant à eux, apportent de l’originalité et du volume lorsqu’ils sont installés en suspensions. Dans n’importe quelle pièce, les plantes succulentes, les plantes grasses et les cactus trouvent aisément leur place. Un petit pot de crassula hobbit sur une table de chevet, un echeveria pearl van Nuernberg sur une table basse, un ensemble de cactus et de plantes succulentes dans une véranda… Les plantes d’intérieur permettent toutes les fantaisies !

L’arrosage des plantes succulentes et ses cactus nécessitent quelques précautions. En effet, dans leur état naturel, ces plantes sont habituées à la sécheresse, faisant d’elles des sujets dont les exigences en arrosage sont particulières. Il faut savoir que les plantes succulentes et les cactus stockent l’eau dans leurs feuilles, dans leurs tiges ou dans leurs racines. C’est ainsi qu’elles peuvent affronter de longs épisodes de sécheresse. Néanmoins, elles ont besoin d’être arrosées pour constituer leurs réserves d’eau. Ainsi, l’arrosage des plantes succulentes et des cactus doit se faire en période de croissance. Pour bon nombre de sujets, c’est en automne et au printemps qu’il faudra penser à arroser. En réalité, il suffit de bien observer les plantes grasses et les cactus pour déterminer si elles ont besoin d’être arrosées ou non. En période de repos végétatif, vos plantes d’intérieur n’auront pas besoin d’arrosage, ou très peu, à raison d’une fois par mois au maximum. L’arrosage doit se faire de manière à humidifier la motte en totalité, sans mouiller les feuilles et sans laisser les racines trempées dans l’eau stagnante. Un excès d’eau entraînerait inéluctablement la mort de la plante, asphyxiant et faisant pourrir ses racines ou de son feuillage. En outre, l’eau d’arrosage ne doit pas être trop chlorée ni contenir trop de calcaire. L’idéal, pour arroser les plantes succulentes et les cactus, au même titre que les plantes d’intérieur en général, est de récupérer les eaux de pluie si vous le pouvez.

Même si leur croissance est généralement lente, les cactus ont besoin d’être rempotés à raison d’une fois tous les trois à quatre ans. Pour ce faire, utilisez un terreau spécial cactus afin d’offrir, à votre plante d’intérieur, le substrat idéal dont elle a besoin pour s’épanouir et se nourrir. Une fois votre cactus rempoté, ajoutez quelques petits cailloux au pied de la plante afin de l’aider à conserver la chaleur et à l’isoler de l’humidité.

Le rempotage des plantes grasses, c’est-à-dire des plantes succulentes, se fait également de manière espacée, ces plantes ayant tendance à pousser lentement. Dans tous les cas, le substrat doit être bien drainant et le contenant doit être pourvu de trous afin de permettre à l’eau d’arrosage d’être évacuée. Pour ces plantes d’intérieur, il est inutile d’apporter des engrais, ces végétaux étant habitués à des conditions extrêmes dans les milieux dont ils proviennent.

Que sont les agaves et pourquoi les cultiver dans son jardin ?

L’agave (Agave americana) vient d’Amérique centrale. C’est une plante grasse appartenant à la famille des agavacées. Il existe plus de 200 espèces d’agaves. Il se caractérise par ses feuilles lancéolées, épaisses et fibreuses, parsemées d’épines en bordure et se terminant par un bout pointu. Les agaves poussent en spirale et leurs feuilles peuvent atteindre jusqu’à 2 m de long et 4 cm d’épaisseur. Généralement de couleur gris vert, certains se distinguent par leurs feuilles parsemées de blanc ou de jaune. L’agave est monocarpique, il ne fleurit qu’une fois au cours de sa vie (souvent en été, après de nombreuses années) et meurt par la suite. Lorsqu’il fleurit, il possède des fleurs blanches à jaunes, parfois vertes à rouges, de grandes tailles (de 50 cm à 13 m).

Comment associer les agaves aux autres plantes du jardin ?

L’agave est un élément remarquable de certaines compositions dans les jardins à tendance exotique et autres rocailles sèches. Cette plante à l’allure graphique est idéale dans un jardin contemporain de par son originalité. C’est une excellente plante de rocaille, de massif minéral, dont elle peut facilement devenir l’atout principal. L’agave s’accorde avec les Geohintoniamexicana, l'achillée, l’Eleagnus ou encore le laurier tin. Étant donné la taille imposante de l’agave, il est préférable de prévoir suffisamment de place pour qu’il se développe sans gêner les autres plantations. Il est inutile de l’isoler ; il faut simplement choisir des plantes couvre-sol basses pour la proximité et des vivaces plus hautes un peu plus loin.

Où, quand et comment planter les agaves ?

L’agave se cultive dans un sol léger, impérativement bien drainé, composé d’un tiers de terreau horticole et de terre limoneuse ; d’un tiers de sable non-calcaire à grosse granulométrie ; d’un tiers de graviers (quartz, pouzzolane, perlite).

Il se plante au printemps, en pleine terre dans le jardin ou dans un pot, un bac ou une rocaille, à l’abri des vents froids. Pour démarrer, il vaut mieux choisir un contenant suffisamment grand pour éviter les rempotages réguliers. Ce contenant doit être percé d’un trou en son fond, et contenir une couche de graviers ou de billes d’argile pour un drainage optimal. La plante préfère un emplacement ensoleillé et un environnement sec. Certaines variétés d’agaves résistent à des températures proches de 0 °C, ce qui permet de les cultiver dans les régions où les climats sont un peu rudes (bien vérifier avant achat si la variété d’agaves supportera les températures de votre région).

Comment bien entretenir les agaves pour en faire un atout végétal du jardin ?

L’agave est une plante résistante, donc facile à entretenir. Né dans les milieux arides, il n’a pas besoin de beaucoup d’eau, mais de soleil. Il nécessite d’être arrosé seulement tous les cinq à dix jours pendant la période de végétation (de la mi-mars au début du mois d’octobre), sauf si le substrat en surface est encore humide. Si la température est inférieure à 10°C, il ne faut pas arroser les agaves. En appartement, il est conseillé d’arroser vos agaves une fois tous les 15 jours à 3 semaines. Un arrosage trop fréquent ou inadapté aurait des conséquences néfastes sur vos agaves. En outre, l’agave ne se taille pas. Planté en pleine terre dans le jardin, sa fertilisation est inutile. Pour les sujets plantés en pot, il est conseillé de faire un apport d’engrais spécial plantes grasses une fois par mois pendant la période de croissance.

La ficoïde est une plante grasse à croissance rapide très appréciée pour sa généreuse floraison estivale aux coloris éclatants. Son port étalé en fait une vivace couvre-sol efficace, capable de garnir un talus, un muret ou encore de magnifier des plantes de rocaille. Cette petite vivace est également utilisée pour décorer nos terrasses et balcons de ses belles fleurs aux teintes remarquablement vives et de son feuillage persistant. Résistant à la sécheresse, facile d’entretien et tolérant sur la nature de son sol, la ficoïde dévoile toute sa beauté sans difficulté !

La ficoïde, de son nom latin Lampranthusaurantiacus, appartient à la famille de Aizoacées qui regroupe des succulentes, originaires pour la plupart d’Amérique du Sud. Comme toutes les plantes grasses, la ficoïde affectionne les terrains secs et les expositions ensoleillées. Elle s’est d’ailleurs largement naturalisée le long des côtes méditerranéennes. Elle se plante en pleine terre dans les régions aux hivers doux pour former de généreux couvre-sol très florifères, mais elle supporte également la culture hors sol et peut garnir les terrasses et balcons de toutes nos régions. La ficoïde a l'avantage d'être adaptée aux sols pauvres et sablonneux, minéraux. Avec son port retombant, elle forme de jolies cascades fleuries le long des vasques, jardinières, balconnières et suspensions. Sa floraison commence dès le mois de juin et s’éternise jusqu’en septembre. Les fleurs de la ficoïde sont remarquablement lumineuses. Leurs nombreux pétales effilés sont organisés autour d’un cœur jaune réhaussant encore l’éclat des fleurs. Il existe désormais de nombreux cultivars aux caractéristiques différentes. Fleurs jaunes, violettes, oranges, ou fleurs rouges, port plus ou moins rampant, à vous de choisir quelle ficoïde mettra le mieux en valeur votre décoration extérieure !

De par leurs origines, les ficoïdes ne sont pas très résistants au froid. Elles tolèrent des gelées maximales de -5°C sur de courtes périodes. C’est pourquoi il est préférable de les cultiver en pot dans les régions froides aux hivers rigoureux et de les conserver hors gel durant les mois les plus froids. Il suffira de les remiser dans une pièce non chauffée en attendant la fin des gelées, et de respecter leur période de dormance en réduisant au maximum les arrosages. Dans les régions méditerranéennes, les ficoïdes peuvent passer l’hiver dehors à l’aide d’un voile d’hivernage en cas de fortes gelées. Au retour des beaux jours, sortez-les en leur réservant l’emplacement le plus ensoleillé de votre terrasse. La ficoïde est une plante grasse ; elle n’a donc pas besoin d’être arrosée. Cependant, lorsqu’elle est cultivée en pot, il est recommandé d’humidifier sa motte de temps à autres en cas de sécheresse prolongée.

La plantation des ficoïdes s’effectue de préférence au printemps, lorsque tout risque de gelée est écarté. Elles n’ont pas besoin de beaucoup de terre pour s’épanouir, aussi, vous pouvez facilement vous en servir pour garnir un rebord de fenêtre ou n’importe quel espace exigu. Très tolérante sur la nature de son sol, la ficoïde se contente d’une terre ordinaire, à condition de bénéficier d’un bon drainage. Un substrat sablonneux, plutôt pauvre, suffira à son bonheur ainsi qu’au vôtre, qui profiterez de ses charmes tout au long de l’été dans votre jardin !

Filtres

Filtres

à
Trier par
Trier par
10 produits
Expédition dès le 13 Fév 23
Indisponible actuellement
En stock
En stock
En stock
Ce produit n’est plus commercialisé
Ce produit n’est plus commercialisé
En stock
En stock

Zamioculcas

Dès
18,99 €
Expédition dès le 13 Fév 23