Err

Conseils Jardin Compte

Conseils pour connaitre la nature de votre sol

Connaître les propriétés du sol de son jardin permet d’aménager votre espace vert sans lutter contre la nature. Pour bien se développer, chaque plante nécessite un type de sol spécifique. Suivant la nature de votre sol, celui-ci peut lui être bénéfique ou au contraire lui être néfaste. 
 
En effet, certains types de sols permettent à différentes variétés de plantes de croître de manière saine et vigoureuse. À l’inverse, d’autres plantes s’y plairont moins et auront tendance à végéter. C’est le cas par exemple des hortensias qui poussent difficilement dans un sol calcaire, mais préfèrent les sols acides, frais et humifères.

Composition du sol

Il existe plusieurs strates que l'on appelle aussi horizons qui délimitent les différents "niveaux" de sol dans votre jardin.
 
Dans de plus rares cas, il est possible que le sol de surface soit peu profond. Par conséquent, en creusant, on pourra atteindre le sol de surface / terre végétale (horizon A).  Dans ce cas précis, il est possible de ramener le sous-sol (horizon B) à la surface. Néanmoins, un labour aussi profond n'est pas conseillé, car cela dilue la fertilité du sol.
differentes-strates-sol-jardin

Les principaux types de sol

Il n’est pas nécessaire d'avoir des connaissances botaniques poussées pour savoir identifier le type de sol de votre jardin. Cependant, il pourra être utile d'observer la couleur de la terre et d'identifier les plantes qui y poussent déjà naturellement (plantes bio indicatrices). 
 
Il est important de comprendre qu'à chaque type de sol correspond une palette végétale. C'est au jardinier de s'adapter ou non à la nature de son sol. Ainsi, le jardinier pourra choisir de planter des végétaux adaptés au sol de son jardin ou de modifier la nature de son sol, afin d'y planter les végétaux désirés.
 
Les différents types de sol, c'est-à-dire sableux, limoneux, argileux, etc.. correspondent au sol de surface (horizon A).

SOL SABLEUX

sol sableux
Terre légère, facile à travailler, retenant assez mal l'eau et les fertilisants. En la prenant en main, vous constaterez qu'elle n'a pas de cohésion (comme du sable).

> Prévoir un amendement organique comme de la tourbe. Privilégiez les plantes résistantes à la sécheresse dans ce type de sol.

SOL LIMONEUX

sol drainant
Terre riche en limons formée de grains de diamètre moyen : plus gros que le sable et plus petits que les argiles. 
 

> Prévoir un apport suffisant en calcium et en humus pour compenser l'absence d'argile.

SOL ARGILEUX

sol argileux
Terre lourde à travailler, collante sous la pluie, qui devient dure en séchant. La présence de boutons d'or, pâquerettes,  jonc ou liserons vous permettra de la reconnaître.

> Prévoir un apport en matières organique ou de sable ce qui favorisera le drainage.

Les autres types de sol

SOL FRANC / TERRE FRANCHE

sol franc
Terre composée de mottes brunes. C'est une bonne terre de jardin, car équilibrée. Tous les jardiniers l'apprécient. 
 

> Prévoir un apport en engrais organique pour favoriser l'activité biologique du sol.

SOL CALCAIRE / SOL ALCALIN

sol calcaire
Terre sèche l'été avec de nombreuses craquelures, boueuse l'hiver. Sol blanchâtre et d'aspect crayeux. Les plantes bio-indicatrices : coquelicots sauvages et trèfles blancs.

> Prévoir un apport en matières organiques acides et d'engrais organiques.

SOL ACIDE

sol acide
Terre caractérisée par une faible activité des micro-organismes, le blocage de l'assimilation par les plantes de certains éléments nutritifs. Sol favori pour les plantes de terre de bruyère.

> Prévoir des plantes adaptées à ce type de sol.

SOL SEC

sol sec
Terre pauvre et très drainante qui ne garde pas l'eau. Cela implique de choisir des plantes adaptées à la sécheresse, ou d'améliorer le sol.
 

> Prévoir un apport de compost pour améliorer l'état de surface du sol afin de réduire le ruissellement de l'eau.

SOL DRAINANT

sol argileux
Terre qui laisse suffisamment circuler l'eau de la pluie pour ne pas se retrouver saturée. 

> Prévoir un apport d'amendements calcaires et humiques : engrais vert, compost...

Les éléments clés à savoir sur les types de sol en fonction du pH

  • Le sol argileux : il a la particularité d’être lourd à travailler, il colle après la pluie et il devient dure en séchant. Le pH de ce sol est entre 6 et 7,4.
  • Le sol calcaire : c’est un sol qui craquelle en été et qui est boueux en hiver. Il est plutôt d’aspect blanchâtre. Le pH de ce type de sol est supérieur à 7,5.
  • Le sol sableux : c’est un sol léger qui ne retient pas beaucoup d’eau (et donc les fertilisant). Lorsqu’on le prend dans les mains, il s’effrite. Le pH de ce type de sol est de 6,2 à 6,6.
  • Le sol acide : la terre est d’aspect foncé, riche en humus (issue de la décomposition des matières organiques végétales). Cette terre n’est pas collante et demeure très facile à travailler. On parle d’un pH inférieur à 6,6.
  • Le sol sec : il s’agit d’une terre superficielle, caillouteuse et très peu fertile. Il s’agit d’une terre qui faudra indubitablement travailler pour obtenir des résultats lors des plantations.
  • Le sol franc ou terre franche : c’est véritablement le sol idéal qui mélange l’ensemble des caractéristiques précédentes. Il s’agit d’une terre composée de mottes brunes équilibrée : majoritairement sableuse (entre 40 et 80%), contenant de l’argile (entre 15 et 20%), un minimum d’humus (environ 5%) et un peu de calcaire.
schéma pH sol jardin

Comment estimer le pH de son sol ?

Au même titre que l’exposition ou le climat, le pH influe sur la croissance des plantes. On parle de pH acide dès lors que ce dernier est inférieur à 7. On parle de pH neutre lorsque ce dernier est à 7 et de sol alcalin dès que le pH est supérieur à 7. Pour mesurer le pH du sol, il est possible de l’analyser “chimiquement” via des languettes de test ou d’envoyer des échantillons de terre à des laboratoires spécialisés (Voir la liste complète des laboratoires d’analyses de sols agréés). Après l’envoi des échantillons comptez entre 2 et 4 semaines avant de recevoir les résultats. Le prix d’une analyse varie entre 15 et 70 €. 
Autre possibilité : La technique effervescente
  • S'il y a une réaction effervescence au test du vinaigre, alors votre sol est calcaire (plus l’effervescence est importante, plus le sol est calcaire)
  • S'il y a une réaction effervescence au test du bicarbonate, alors le sol est acide (plus l’effervescence est importante, plus le sol est acide)
  • S'il n'y aucune effervescence, ni avec le vinaigre, ni avec le bicarbonate, alors le sol est neutre (ou proche de la neutralité)

Les astuces pour connaitre la texture de votre sol

Toutefois, votre terre de jardin peut être hétérogène et la chimie peut être aux antipodes du plaisir de jardiner ! Il faut donc observer les plantes déjà en place et évaluer le sol… Si toutefois vous souhaitez évaluer le pH de votre sol avec vos propres moyens, il existe une technique simple pour identifier la nature de votre sol.
 
 

La technique de la bouteille

1ère étape : Le prélèvement

 
  1. Effectuez un prélèvement du sol que vous souhaitez tester en enlevant au préalable les feuilles et débris de surface et les 2-3 premiers centimètres de terre
  2. Prélevez un échantillon suffisant pour remplir la moitié d'une bouteille (ou d'un bocal en verre) et le laisser sécher.
  3. Réduisez l'échantillon en miettes.
  4. Mettez votre échantillon de sol dans le contenant.
  5. Ajoutez de l’eau jusqu’aux 2/3 de la bouteille.
  6. Bouchez et secouez vigoureusement pour finir de briser tous les agrégats.
  7. Laissez reposer quelques heures afin de laisser apparaître les différents sédiments (sable, limon, argile) en 3 couches successives.
  8. Marquez les niveaux de sédimentation du sable, limon et argile.
  9. Mesurez les hauteurs respectives de chacun des niveaux et appliquez une règle de trois pour calculer les pourcentages de chacun des éléments.
technique bouteille analyse sol

2ᵉ étape : Le triangle des textures

 

Principe

 
Maintenant que vous connaissez les proportions de chacun des trois composants du sol, vous pourrez, à l'aide du triangle des textures déterminer la nature de votre sol. C'est très simple, 2 étapes :
 
  • Reportez la valeur de chacun des trois pourcentages sur l’axe qui lui correspond
  • Pour chacune des valeurs de pourcentages, tracez une parallèle à l’axe précédent
 
 
triangle texture sol

Comment utiliser un triangle des textures ? Un exemple concret

 
Prenons un exemple avec le triangle des textures ci-contre : avec 17% de sable, 37 % de limon et 43% d’argile.
 
Résultat : Le sol testé ici est argileux.
 
triangle texture sol
Grâce à la zone d’intersection des 3 tracés, vous pouvez identifier la nature de l’échantillon testé.
 

Conclusion : Testez et observez les plantes bio-indicatrices 

Pour le jardinier, il est important de savoir identifier la nature et la composition du sol. N’oubliez pas : de la nature de votre sol dépendront en grande partie les chantiers à entreprendre dans votre jardin. Envie d'aller plus loin ? Nos experts horticoles vous guident pas à pas et vous livrent tous leurs secrets pour améliorer la qualité de la terre et favoriser la vie dans le sol de votre jardin.
 
Willemse Meilleur site e-commerce