Les plantes dépolluantes pour purifier l'air intérieur

Les plantes dépolluantes sont une solution idéale pour assainir les logements. Facile à cultiver, elles se présentent également, pour la majeure partie d’entre elles, comme de jolies plantes d’intérieur très décoratives. Apparu dans les années 80, le concept de plantes dépolluantes est né des expérimentations des scientifiques de la NASA. Les plantes dépolluantes absorbent les particules volatiles grâce à leurs feuilles pour les stocker ensuite dans leurs racines et s’en nourrir en partie. Parmi les plantes dépolluantes, on trouve la fougère, le ficus et l’orchidée, mais bien évidemment, il en existe bien d’autres parmi lesquelles choisir en fonction de vos goûts personnels. Les plantes vertes dépolluantes sont donc des alliées du bien-être et de la décoration !

La quasi-totalité des plantes d’intérieur dépolluantes est d’origine tropicale, facile à cultiver et tout à fait adaptée à une culture en intérieur. L’absorption des polluants par les plantes vertes dépolluantes s’explique par deux phénomènes : la respiration et la photosynthèse. Lors de la respiration, la plante va absorber l’air par le biais de ses stomates. En faisant cela, elle absorbe également les polluants que l’air contient. Ensuite, par le biais de la photosynthèse, la plante transforme, grâce à la lumière du soleil, les substances organiques en nourriture. Elle décompose ainsi les molécules dépolluantes et les transforme soit en carbone, soit en micro-organismes. Les scientifiques de la NASA ont découvert que ce sont les micro-organismes contenus dans le sol qui agissent le plus efficacement comme dépolluants. D’une certaine manière, ils piègent les substances nocives en les transformant en éléments inertes. À ce titre, il est important d’utiliser un terreau riche en humus, en fumier et en algues. Lorsque vous constatez que le niveau de la terre qui contient vos plantes d’intérieur vertes dépolluantes baisse, n’hésitez pas à rajouter un peu de terreau. Cette opération s’appelle « surfaçage ».

À réception de vos plantes d’intérieur dépolluantes, si celles-ci se trouvent dans un contenant étroit, procédez tout de suite au rempotage. Leurs qualités dépolluantes n’en seront qu’accrues.

Depuis 2004, le formaldéhyde et considéré comme un cancérigène certain. Il se trouve surtout dans les papiers peints, les peintures, les produits synthétiques (le plastique), la fumée de cigarette… La solution naturelle idéale pour combattre cette substance nocive est la fougère de Boston, une plante verte dépolluante à la fois esthétique et très efficace en matière de purification de l’air ambiant. L’aloe vera est également très efficace, au même titre que certains palmiers d’intérieur.

Le second plus polluant en termes d’importance est le benzène, très bien absorbé par les feuilles du lierre, par l’anthurium ou encore par le spathiphyllum (également appelé « fleur de lune »). L’azalée, quant à elle, absorbe l’ammoniaque à 70 %, tandis que l’oreille d’éléphant (alocasia), le caoutchouc ou encore le philodendron sont efficaces sur le pentachlorophénol, un produit potentiellement cancérigène, surtout s’il est brûlé.

Les plantes d’intérieur vertes dépolluantes peuvent également absorber le monoxyde de carbone. C’est notamment le cas de la phalangère et le photos.

Bien évidemment, les plantes d’intérieur vertes dépolluantes, à elles seules, ne suffisent pas à dépolluer un logement et ne remplacent en aucun cas l’aération au quotidien dont il faut faire un automatisme, à raison de cinq minutes matin et soir.

Filtres

Filtres

à
Trier par
Trier par
4 produits

Schefflera

16,99 €
En stock
En stock
En stock
Sur commande
Expédition dès le 06 Fév 23