Céleris

Céleris

Ajoutez une touche de fraîcheur à vos salades et plats avec nos variétés de céleris

Comment cultiver le céleri ?

Le céleri (Apium graveolens) aussi appelé ache des marais, est une plante herbacée bisannuelle cultivée comme plante potagère riche en fibres et oligo-éléments. La culture des jeunes plants de céleri est entreprise de préférence début mars, sous couche ou en serre, parce que les plants ne supportent pas le froid. Après une fumure (apport de fumier) de fond de quatre-vingt grammes par mètre carré, il est conseillé de pratiquer une fumure complémentaire en été.

Comment planter et quand planter le céleri ?

Les intervalles entre les lignes et entre les plantes doivent être de quarante centimètres. Les dates de plantations se situent à partir de la mi-mai. Les racines arrivent à pleine maturité au bout de quatorze à seize semaines. Après que les pommes aient été débarrassées des feuilles et des radicelles qui les entourent, on les conserve en cave ou en cellier frais, dans du sable.

Quelques variétés de céleris à découvrir...

La belle dame ou arroche: elle a été détrônée dans nos jardins par l'épinard. Ses avantages sont qu'elle pousse sur n'importe quel sol, avec des soins normaux et a un rendement supérieur à l'épinard, elle peut faire l'objet d'une culture préliminaire comme d'une culture tardive et elle peut servir de protection contre le vent puisque ses tiges peuvent atteindre 1,25 m et plus. Pour les semis de mars à avril et semis successifs jusqu'en août, il faut utiliser des graines fraîches pour éviter des pertes par manque de germination. Il faut quarante centimètres entre les rangs, la distance entre les plantes peut être réduite au début. L'espace atteindra quarante centimètres lorsqu'on aura utilisé quelques plantes. Dans le commerce, il existe une espèce verte et une autre blonde. Les feuilles sont triangulaires et ont généralement plus de dix centimètres de longueur. Elles peuvent être cueillies progressivement sur la tige ou bien, on peut cueillir une jeune plante entière. Le développement de la plante semée au printemps est terminé en août.

Le céleri à côtes est apprécié des connaisseurs et gagne à être cultivé plus couramment.

Le céleri blanc ne forme pas de tête. Les feuilles découpées, aux tiges épaisses et charnues sont, environ trois semaines avant la récolte, nouées et serrées ou enveloppées afin de blanchir. Il peut être semé dès février en serre ou à partir d'avril sous couche. Les plantes semées en avril sont repiquées dès la mi-mai. Distance entre les rangs:40 cm, distance entre les plantes: 25 cm. Pour faciliter le blanchissage qui aura lieu postérieurement, on place les plantes dans des rigoles de 10-15 cm. On ne peut récolter qu'à partir du mois d'août, les tiges ne se conservant pas longtemps. Elles sont consommées fraîches et crues. Le goût en est doux, pas aussi prononcé que celui du céleri-rave ou du céleri à couper.

Il existe aussi des « céleris à couper ». Ce sont des plantes trapues au feuillage bien vert. Elles ne forment pas de «tête». Leurs feuilles peuvent être consommées fraîches ou séchées. Leur odeur aromatique est plus prononcée que celle des branches du céleri à tête.

Le céleri branche, contrairement au céleri-rave, est une bonne source de caroténoïdes (bêta-carotène et lutéine) et de vitamine B9, ce qui est essentiel au renouvellement cellulaire.

La fertilisation du céleri

Dans des sols moyennement lourds et des sols légers et humifiés on étendra une fumure de fond à vingt grammes par mètre carré d'engrais total. Plus tard, on utilisera encore deux fois cette proportion de vingt grammes, et ceci fin juillet, début août, et une fois encore quatre semaines plus tard.

Filtres

Filtres

à
Trier par
Trier par
5 produits
En stock
En stock
En stock
En stock
En stock