Exploration de la variété de choux frisés kale : tous les bienfaits de cette légume

Consommé par nos ancêtres, le chou frisé Kale connaît actuellement un regain d’intérêt, notamment pour ses effets bienfaisants sur notre santé. Très peu calorique, riche en eau, le chou frisé Kale se présente comme un allié indéniablement utile pour l’organisme humain, sachant qu’une seule portion de 100 g suffit à couvrir l’ensemble des besoins en vitamines A pour la journée. Cette vitamine joue un rôle essentiel en matière de santé des yeux, de croissance des os et de régulation du système immunitaire. Mais cette vitamine n’est pas la seule vertu de ce légume à feuilles. En effet, le chou frisé Kale contient également un fort taux de vitamine C, des antioxydants, de la vitamine K (associée à la prévention de l’ostéoporose), du potassium et du calcium. Incorporé dans les smoothies, consommé cru ou cuit, le chou frisé Kale fait partie de ce que les nutritionnistes appellent les « superaliments ». À noter toutefois que les feuilles internes de la botte de chou frisé Kale sont plus tendres mais moins intenses en goût que les feuilles externes qui sont, quant à elles, plus fibreuses et plus relevées en termes de goût.

Le chou frisé Kale appartient à la famille des brassicacées. Il peut être cultivé dès la fin du printemps, en mai-juin, pour être récolté jusqu’en décembre. Il apprécie des sols argileux et riches mais, n’étant pas particulièrement exigeant, il s’adapte à la plupart des sols de potager. Néanmoins, le chou frisé Kale a besoin de soleil sans excès et préfère la fraîcheur à un climat trop chaud. Un emplacement ensoleillé ou à la mi-ombre lui conviendra parfaitement. Le semis s’effectue simplement en utilisant des graines de chou frisé Kale et en les plantant en terre sous une fine couche de terreau d’environ 5 mm. Le semis du chou frisé Kale peut s’effectuer soit en pleine terre après que les risques de gelée aient été écartés ou à l’intérieur à partir du mois d’avril. Il est conseillé de repiquer le chou frisé Kale une fois que les plants mesurent environ 5 cm de hauteur. Ces derniers doivent être plantés à raison d’un pied tous les 30 cm. L’un des avantages du chou frisé Kale et sa petite taille qui permet à tous les jardiniers de le planter, même dans les potagers les plus étroits.

Dès le début de la culture, le chou frisé Kale a besoin d’être arrosé régulièrement, jusqu’à ce que les plants soient correctement enracinés. Par la suite, l’eau de pluie suffit à leur développement. Bien évidemment, en cas de sécheresse intense, il conviendra de l’arroser régulièrement. Le chou frisé Kale n’a pas besoin non plus d’éléments nutritifs et les fertilisants peuvent ainsi être laissés de côté.

La récolte de ce légume à feuilles doit avoir lieu après les premières gelées, à partir du mois d’octobre. Au fur et à mesure de vos besoins, cueillez les feuilles en privilégiant celle du bas. La récolte de ce chou s’effectue jusqu’en décembre, la plante étant relativement rustique et ne craignant pas des températures négatives allant jusqu’à -15 °C.

Filtres

Filtres

à
Trier par
Trier par
2 produits
En stock
En stock